L’ACTUALITÉ

La lettre d'informations du 1er décembre 2019

Le numérique à l'épreuve de la culture et vice-versa

 

Sommes- nous captés, éblouis, trompés, déçus ou addicts au numérique ? Quel est son impact sur nos cultures ? Quelles sont les formes nouvelles de citoyenneté qui émergent ? Peut-on en faire un levier positif pour l'humanité ? Comment des nécessités de changements se heurtent-elles aux approches culturelles et stéréotypes ? De nombreuses questions se posent et en voici quelques unes en filigrane.

 

Paradoxes et inégalités

Valeurs et sens doivent être au cœur de nos actions. Cependant, les valeurs ne sont pas les mêmes selon les cultures et les pratiques au niveau national et international. Les citoyens ne voient pas tous le sens et les efforts à accomplir pour entrer dans ce monde connecté. Le doute, vertu essentielle cependant, se faufile partout, se renforce de fausses nouvelles, d'informations anxiogènes, de pertes de repères clairs, politiques, économiques, culturels et humanistes.

 

Education Numérique : Retours d’expériences des membres de la Mission Ecoter

Mission Ecoter

 

"4 milliards d’humains sont connectés (55% de la population mondiale) et de nombreuses fractures existent : Fracture géographique, économique, sociale et générationnelle : 11 millions d’illettrés numériques en France. Alors que le gouvernement mise sur 100 % de services publics dématérialisés à horizon 2022, 11 millions de Français ne sont pas à l'aise avec les outils en ligne, voire ne les utilisent jamais.

 

19 % des français ont déjà renoncé à effectuer certaines démarches parce qu’il leur fallait utiliser Internet. Il faut aussi compter, parmi les illettrés du numérique, les 2.5 millions d'illettrés en France : « À ce jour, 90 % du numérique, c'est du texte. Évidemment les personnes en situation d'illettrisme sont automatiquement en situation d'illectronisme », (Hervé Fernandez, directeur de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme). De fait, les personnes situées dans les « zones grises » ou « blanches », où l'accès à internet est insuffisant voire inexistant, sont aussi les plus vulnérables à illettrisme numérique. Sans oublier les chômeurs qui cumulent les précarités, à l’heure où le Pôle Emploi est dématérialisé.

Cependant, 60% des 11-12 ans ont un compte sur un réseau social sans aucune conscience des dangers encourus sur le Web : hackers, mauvaises rencontres, captation d’identité, droit à l’image, protection des données personnelles, protection de son image, de celle de ses correspondants, de sa e-réputation. Les 16-17 ans passent sur la toile entre 4 h et 15 h par semaine. Il y a un besoin urgent de formation à la protection des données personnelles."

https://www.educavox.fr/accueil/reportages/mission-ecoter

Nombreux sont ceux qui critiquent une société de surveillance ou de captation de données personnelles et publient leurs vies sur les réseaux sociaux sans conscience des enjeux.

 

Citoyenneté numérique, éthique et politique éducative

Comment mettre en œuvre une politique éducative d’un point de vue éthique ?

 

" La citoyenneté numérique est une notion encore trop vague mais un citoyen numérique doit à minima savoir quels risques il prend. Cela commence donc par des informations qu’il est impératif de donner tout en veillant à ce que celles-ci ne paralysent pas les usages. C’est là tout un équilibre à trouver.

 

En effet si l’on reprend l’exemple des téléphones portables, il y a des outils intéressants à utiliser mais, parmi eux, certains sont plus ou moins "dangereux" et il faut le faire savoir très clairement car le RGPD n’est pas toujours d’une utilisation facile, on l’a déjà dit. Il faut impérativement connaître les règles et les partager.

 

Se posent alors les questions : Comment mettre en œuvre une politique éducative d’un point de vue éthique dans une société connectée pour inclure culture numérique et éducation pour tous ? Et comment éduquer la nouvelle génération dans une perspective citoyenne et humaniste au-delà des enjeux consuméristes évidents ?"

https://www.educavox.fr/alaune/comment-mettre-en-oeuvre-une-politique-educative-d-un-point-de-vue-ethique-dans-une-societe-connectee-pour-inclure-culture-numerique-et-education-pour-tous

L’intelligence artificielle fait une entrée remarquée dans le numérique éducatif

Intelligence artificielle et éducation

 

" L'IA a fait l’objet de quatre tables rondes au Salon Educatice : Susceptible demain d’adapter les apprentissages au plus près des aptitudes réelles des élèves, l’intelligence artificielle suscite fantasmes, enthousiasmes et inquiétudes. Que peut l’IA pour l’éducation ? Quels bénéfices peuvent en attendre les enseignants et les élèves ? A quelles conditions scientifiques et éthiques imaginer son développement dans nos écoles ? Quel cadre de confiance faut-il établir pour garantir la sécurité des données agrégées sur les individus ?

 

Il faut envisager l’IA comme un outil visant à développer les capacités et potentialités de tous les élèves et en particulier des élèves à besoins spécifiques. En outre, les solutions apportées par l’IA doivent être plus que compatibles avec la liberté pédagogique des enseignants. Enfin, plus que jamais, toutes les précautions doivent être prises avec une grande rigueur, technique, scientifique, pédagogique, éthique et sociale pour éviter toute perte de contrôle dans la démarche."

https://www.educavox.fr/accueil/reportages/intelligence-artificielle-et-education

Société de consommation et frugalité

 

La prise de conscience de l'impact des activités humaines sur notre environnement nous montre tous les paradoxes de notre société entre l'incitation à consommer, produire, croitre encore et les injonctions à la frugalité, la décroissance, la réduction des consommations.

 

La voiture en est un excellent exemple. Publicités à outrance, économie toujours en expansion et particulièrement dans les pays à l'économie émergente et injonctions à baisser les émissions de carbone.

Le nucléaire vanté longtemps comme énergie propre ne sait plus comment réduire ou enfouir ses déchets.

 

Nous percevons bien toute la complexité de notre société, le citoyen se plaçant aujourd'hui comme un acteur majeur puisque connecté, la nécessité d'une politique publique capable de proposer en connaissance de tous les enjeux du local à l'international ! L'éducation est donc bien au centre des dispositifs.

 

Développer compétences informationnelles et esprit critique

 

Compétences informationnelles, développement de l'esprit critique, utilisation d'objets connectés, des stratégies de jeux, projets divers et leur accompagnement en académies, site de ressources conçus en partenariat, l'éducation fournit aujourd'hui les outils nécessaires à la communauté éducative.

 

Se posent toujours, même si l'évolution est notable, la question des infra structures et des équipements, celle du doute sur la plus-value pédagogique, la connaissance de toutes les possibilités offertes en terme d'outils, de ressources et d'accompagnement, celle de la formation, celle de la structure même de l'école qui ne favorise pas assez la mise en place des projets, la co-construction des stratégies : une culture de la verticalité qui a du mal à s'estomper.

 

Un exemple avec le jeu vidéo

 

Le jeu vidéo comme outil pour l’éducation critique des élèves

 

"Une table ronde a été organisée au Salon Educatice en partenariat avec Game for change, Ubisoft, le ministère de l’éducation nationale : Le jeu vidéo a parfois mauvaise presse auprès des enseignants et, à tout le moins, semble-t-il encore souvent farfelu de l’utiliser comme outil éducatif. Pourtant chaque jour, et avec le soutien de l’institution et l’appui de plusieurs réseaux éducatifs, des enseignants et des éducateurs se lancent et font la démonstration de l’intérêt du jeu vidéo comme objet culturel, pédagogique et éducatif.

 

Ils démontrent ainsi l’intérêt du jeu vidéo pour développer les compétences, la citoyenneté et porter un autre regard sur le monde. La rencontre entre un créateur de jeu vidéo et un enseignant qui l’exploite en classe permet de mettre en lumière et d’interroger ces pratiques."

Le jeu vidéo comme outil pour l’éducation critique des élèves (Conférence Educatice)

https://www.educavox.fr/accueil/reportages/le-jeu-video-comme-outil-pour-l-education-critique-des-eleves

Accordons le numérique au féminin

La femme doit pouvoir trouver une place égale et équitable dans ces nouvelles formes de société, pouvoir choisir des métiers d’avenir, peser dans la société numérique de demain, l’économie numérique manque de talents ! C’est bien un enjeu démocratique, le monde ne pouvant être esquissé uniquement par des hommes, les applications étant pour la plupart réalisées par des hommes ! Les algorithmes sont donc écrits avec une pensée, une perception d’homme.

 

Accordons le numérique au féminin

L’économie mais aussi les institutions ont besoin de compétences numériques. Toute l’organisation de la société requiert aujourd’hui ces compétences.

 

Dans d’autres pays européens, la situation est identique. Les filles s’orientent davantage vers des choix qui privilégie le verbal, le littéraire, les sciences humaines.

 

On note des femmes en plus grand nombre en Arabie saoudite ou en Iran. En fait ces métiers représentent pour elles, l’émancipation mais aussi la possibilité d’exercer ces métiers chez soi, dans un univers sécurisé.

Les choix de métiers ne sont pas toujours des choix mais sont en conformité avec des stéréotypes.

https://www.educavox.fr/accueil/debats/accordons-le-numerique-au-feminin

 

Le numérique est à la fois du social, de l’humanité et nous sommes à l’âge d’une humanité numérique.

" Du volontarisme, des symboles, des actions ciblées, des efforts, des logiques partenariales à développer…Mille chantiers …Tout un écosystème à construire ensemble  ! "

 

EJ94BXDXYAAjhRd

Innover c'est co-construire ! Au Carrefour de l'innovation à Educatice, de nombreux témoignages, des ateliers de co-construction, des idées ont fusé pendant trois jours. Les compte-rendus seront bientôt diffusés. A suivre donc !

Michelle Laurissergues

Les sélections


Pédagogie

Jeux vidéos

Environnement


Égalité Femme/Homme

Intelligence Artificielle

Enseigner et Apprendre


La lettre d'informations du 15 novembre 2019

Le numérique nous apprend-il une société plus horizontale ?

L’école est en débat permanent ! L’attente est toujours très forte en matière d’éducation et de formation. Les enjeux forts d’aujourd’hui, les contextes anxiogènes, les bouleversements de nos sociétés et de leurs représentations, laissent penser que rien ne peut évoluer ou très faiblement. Les constats sont difficiles en effet mais cependant, les innovations sont là et tous les germes de changements apparaissent. C’est toute une communauté qui bouge une continuité éducative en train de se construire, avec tous les acteurs en recherche d’innovation et de complémentarité.

 

Construire un nouveau contrat éducatif ?

 

Dans l’article de Jean-Christophe Torres qui caracole en tête depuis sa publication il y a quelques semaines, « sur l’injustice scolaire » je citerai ceci : « On a longtemps cru, on nous a longtemps dit que les problèmes à l’école n’étaient en fait que ceux de la société, mis en résonnance dans le lieu scolaire où ces questions trouvaient davantage d’ampleur. Mais l’évidence est aujourd’hui toute autre : les problèmes à l’école sont bien les problèmes de l’école, produits en son sein, advenus en et par elle. Et l’institution scolaire est alors en bute à de multiples critiques, de provenances et de tonalité diverses.

Entre les valeurs de l’école et leurs principes de mise en œuvre, notre système scolaire est parcouru par de multiples contradictions qui, chacune isolément et a fortiori prises ensemble, compromettent gravement les pratiques autant que les décisions éducatives : inclusion scolaire ou logique d’excellence, égalitarisme formel ou « discrimination positive », laïcité ouverte ou unité républicaine, école pour tous ou méritocratie, autonomie des équipes et des établissements ou universalisme du service public… Ces conflits, divers et tous essentiels, appellent alors à examiner dans son ensemble une éthique scolaire aujourd’hui menacée par autant d’incohérences factuelles, autant de dilemmes qui ne se disent pas au grand jour. Ils invitent enfin à construire une nouvelle théorie du contrat éducatif susceptible de les comprendre et de les dépasser. »

https://www.educavox.fr/accueil/debats/sur-l-injustice-scolaire

Cette invitation à reconstruire un système scolaire en adéquation avec les évolutions sociétales est plus que jamais d’actualité. Elle incite à échanger, débattre, proposer !

Un Salon de l’éducation approche, profitons-en !

 

Des interventions, des débats, des présentations de pratiques, d’innovations qu’elles soient technologiques, pédagogiques, organisationnelles, des co-constructions de propositions sont au programme de ces rencontres.

L’An@é est partenaire de l’événement, nous participerons à des échanges, nous proposons deux rencontres mercredi 20 novembre à 15 h sur le continuum éducatif dans les territoires et Vendredi 22 novembre, à 10h45,  le débat : Défis et enjeux d'une éducation numérique éthique et responsable

Mercredi 20 novembre de 15h à 16 h, l'An@é propose un échange en forme de co-construction sur la question de la continuité éducative : Quel continuum éducatif au niveau des territoires ?

 

A l’heure du numérique, le concept d’Éducation a tendance à englober toute action sociale, ludique, culturelle, scolaire qui contribue à la formation des individus. Les lieux et les manières pour apprendre évoluent et certains, même, s’interrogent sur les découpages en classes d’âge, d’heures, de programmes…Si une continuité éducative est souhaitable, comment identifier clairement le rôle de chacun, comment se créent aujourd’hui des dynamiques et des projets à l’échelle des territoires, et l’école peut-elle être au cœur de ces dynamiques ?

Chaque témoignage est précieux. L’An@é aime écouter chacun.e, son expérience du sujet traité, pour collecter, réfléchir, co-construire et agir. Nous invitons toute personne concernée par le sujet à venir échanger et proposer.

 

Vendredi 22 novembre, à 10h45 : Défis et enjeux d’une éducation numérique éthique et responsable.

De grandes innovations sont attendues via le traitement des données en éducation, notamment par l’exploitation des traces numériques d’apprentissages générées par l’utilisation des outils (modélisation des pratiques pour créer un profil individuel par exemple). S’il est clair que la valorisation des données permet des avancées majeures, il est tout aussi indispensable que ces données soient protégées, car ce sont des données personnelles :  identité numérique, performance scolaire, sécurité… Alors, le cadre proposé est-il aujourd’hui suffisant pour entraîner la confiance des acteurs du système éducatif ?

https://www.educavox.fr/accueil/debats/defis-et-enjeux-d-une-education-numerique-ethique-et-responsable

https://www.educatec-educatice.com/conferences.html?date=1574380800

Des rendez-vous sur l’espace Innovation !

 

cropped Logo CIP 4

 

Nous avons publié une série d’interviews de personnes qui viendront témoigner et partager.

 

https://educavox.fr/accueil/interviews/tag/Educatice%202019

 

Conférences et ateliers

 

Le Salon c'est 3 jours de conférences, ateliers, tables rondes et démonstrations, c'est la présence de nombreux exposants, le village des start-up, c'est aussi le Carrefour de l'innovation pédagogique, avec les animations de l'Agora.

Le programme du Carrefour:  https://carrefourinnov.fr/programme-2019/

Le programme général : https://www.educatec-educatice.com/upload/Programme%20EE%20V2.pdf

Une rencontre pour vous présenter sur Educavox ?

Si vous souhaitez nous rencontrer : contact@educavox.fr

Au plaisir de vous croiser, de vous entendre, de vous rencontrer !

Michelle Laurissergues

 

 

Les sélections de la quinzaine

Orientation

Bibliographie

Collectivités


S'inscrire- Se désinscrire - Questions

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

La lettre d'informations du 1 er novembre 2019

L’innovation…et l’École

L’action d’innover implique d’introduire une ou des nouveautés, d’apporter un changement important dans une situation, dans un usage et ce, dans tous les domaines. Innovation de rupture ou modifications significatives bénéfiques pour les élèves, en éducation, les opinions se confrontent. Dans les articles proposés tout récemment, essayons de percevoir des analyses, des actions, des propositions pour alimenter nos réflexions. Et pourquoi pas, si vous êtes présents au Salon de l’Éducation venir en débattre, venir partager, co-construire quelques pistes et quelques projets ?

 

Quelle école aujourd’hui ?

 

"Ce que Condorcet a encore à nous dire sur l’éducation"

 

Dans cet article publié sur The Conversation, Eirick Prairat, Professeur de Philosophie de l’éducation, membre de l’Institut universitaire de France (IUF), Université de Lorraine pose  un débat issu des siècles précédents qui démontre déjà l’ambiguïté des relations entre "éduquer" et "instruire".

https://www.educavox.fr/accueil/debats/ce-que-condorcet-a-encore-a-nous-dire-sur-l-education

Aujourd’hui l’accès permanent aux sources d’information, aux expressions culturelles multiples imposent très certainement le devoir de l’école de former des citoyens responsables donc autonomes…Le débat est toujours en cours.

 

Sylvain Wagnon : "Pour une pédagogie solidaire"

 

Sylvain Wagnon, professeur à l’université de Montpellier, publie un ouvrage, un plaidoyer pour une rénovation du système d’enseignement public et l’affirmation d’une boussole éthique à partir des principes de l'Education nouvelle.

"Face à un monde qui s’enferme et refuse de voir la réalité en face, il convient de proposer une révolution solidaire. L’éducation est perçue comme un domaine de mutation lente, voire d’inertie. La réalité est, au contraire, que c’est le seul domaine qui peut faire évoluer durablement la société face à l’urgence des défis politiques et environnementaux."

Professeur en sciences de l’éducation, Sylvain Wagnon enseigne à la faculté d’éducation de l’Université de Montpellier. Ses travaux portent sur l’histoire et l’actualité de l’éducation nouvelle et des pédagogies alternatives.

Philippe Meirieu dans la préface de cet ouvrage écrit : "Nul doute qu’à l’issue de la lecture de ces pages, le lecteur, comme l’auteur de cette préface, laissera échapper un évident "il fallait le faire !".

Expression polysémique s’il en est qui dit, tout à la fois, l’admiration devant le culot et le courage de l’auteur, mais aussi l’enthousiasme pour l’à-propos, la pertinence et la force de son discours. Le culot, d’abord : au moment où, surfant sur l’individualisme et se nourrissant à l’envahissante littérature du " développement personnel ", les médias exaltent "le sauve-toi toi-même ", Sylvain Wagnon nous montre que nos enfants ne pourront se sauver qu’ensemble. Le courage aussi : quand notre société tout entière est tentée par le repli dans l’entre-soi et que fleurissent des écoles qui se veulent " alternatives " mais ne sont souvent que des refuges pour privilégiés, Sylvain Wagnon dit son attachement à une école publique qui soit, en même temps, une école pour toutes et tous et une école du commun, une école accueillante avec chacune et chacun, d’où qu’il vienne et quel qu’il soit, et une école qui prenne soin de notre monde commun.

L’à-propos également : jamais, en effet, nous n’avons autant eu besoin de rappeler qu’avant d’être une valeur, la solidarité est un fait. Que nous le voulions ou non, nous sommes solidaires. Pour le pire peut-être. Pour le meilleur, si nous le décidons "

https://www.educavox.fr/formation/les-ressources/sylvain-wagnon-pour-une-pedagogie-solidaire

Quelles innovations aujourd’hui ?

Il y a bien des manières d'innover et je ne prétends à aucune exhaustivité ! Je citerai par exemple l'innovation stratégique qui relève des choix d'orientation, de gouvernance, de choix économiques ou politiques;  l'innovation technologique mue à la fois par l'émulation de la découverte scientifique tournée vers l'amélioration de la vie, vers l'économie et aussi la stratégie de concurrence; et puis, je citerai tous les dispositifs dont chacun peut être un acteur, ceux qui font que l'innovation existe au quotidien, celle qui crée le lien social et la valorisation des territoires.

L’innovation stratégique

 

Il s’agit d’une approche globale de l'innovation. Il s’agit de pouvoir choisir le monde que nous voulons sans se faire imposer des technologies par de grands groupes politiques, économiques ou financiers.  Par exemple, l’Intelligence Artificielle peut être la meilleure et la pire des choses, affirmation facile certes, mais particulièrement vraie.

Elle est à la fois une technologie, une pratique sociale et une infrastructure industrielle. "C’est aussi une pratique sociale qui nécessite de comprendre qui travaille sur ces systèmes, quelles données sont utilisées, comment sont-elles classées…" Kate Crawford (@katecrawford) Chercheuse à Microsoft Research, professeur à l’université de New York, est spécialiste de l’étude des implications sociales des systèmes techniques et notamment des effets du Big Data, des algorithmes et de l’Intelligence artificielle.

https://www.educavox.fr/innovation/recherche/kate-crawford-l-ia-est-une-nouvelle-ingenierie-du-pouvoir

L’innovation technologique

 

L’entrée par la technique et les outils, même si ceux-ci offrent de nombreuses possibilités intrinsèques, montre ses limites : celles du choix des humains à s’en emparer, à les inclure dans des dispositifs globaux, à reconsidérer les pratiques. Cela se montre plus simple dans certains domaines comme la santé par exemple. En éducation, les enjeux éducatifs d’aujourd’hui n’étant pas encore isolés ou considérés hors des postulats et des structures antérieures à l’ère numérique, les évolutions sont bien plus complexes…  A poursuivre donc !

Rien n'est simple. Les mutations ne sont pas sans danger rappelle Patrick Figeac dans sa chronique hebdomadaire :

https://www.educavox.fr/accueil/debats/numerique-et-anthropologie

Des dispositifs innovants

 

L’innovation semble s’insérer dans des contextes liés à des dispositifs qui modifient l’organisation :   les processus, la conception, la création, la dynamique de projet avec des partenariats d’action et de collaboration contributive. Ainsi pouvons-nous souligner entre autres, signaler le plan national pour l’innovation.

https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid30736/plan-national-pour-l-innovation.html

Les collectivités, les universités, les écoles et établissements scolaires, les entreprises, les lieux de médiation, les associations sont porteurs aujourd’hui par leurs actions conjointes, de réflexions éducatives, de changement de stratégies pour mieux apprendre, de prise de conscience des enjeux citoyens dans et hors de l’École…

 

Des actions conjointes

 

De nombreux enjeux environnementaux notamment inspirent des actions dans les territoires.

Reportage par Jacques Puyou : Ainsi, sur le plan de la réflexion citoyenne, une rencontre organisée sous ce titre par la Région Nouvelle Aquitaine, les rectorats de Bordeaux, Limoges et Poitiers et la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt a attiré notre attention dans le cadre de la journée sur le gaspillage alimentaire : Gaspillage alimentaire : les jeunes en situation d'acteurs

La lutte contre le gaspillage alimentaire est l’un des volets de la stratégie NEOTERRA adoptée par le Conseil régional en juillet dernier ; elle s’inscrit comme le précise, dans son éditorial, le Président du Conseil régional Nouvelle Aquitaine Alain Rousset, " dans une nouvelle démarche à la fois éducative, responsable et durable ".   Le Vice-Président salue à ce propos l’engagement des jeunes auxquels les Conseils de Vie Lycéenne ont fourni un cadre d’action. Il loue plus généralement la jeunesse qui, par son impatience et sa conscience des enjeux, pousse les adultes que nous sommes dans nos retranchements sur les questions d’écologie. "Ils ne sont pas là en situation d’apprenants mais d’acteurs". La question est plus vaste et la remarquable exposition produite par la Région et accrochée dans le Hall de Nahuque permet aux participants d’en prendre la mesure.

https://www.educavox.fr/accueil/reportages/gaspillage-alimentaire-les-jeunes-en-situation-d-acteurs

Débats, partages, co-construction :  quelques pistes et quelques projets sur l’innovation au Salon de l’Éducation

 

Cette année, l'An@é est partenaire du Carrefour de l'Innovation, géré par Louis Derrac. Sont également partenaires de cet espace-temps : Eduvoices, Etre prof, Future Classroom Lab. Nous ne saurions que vous conseiller de venir y flâner, boire un café voire participer si le cœur vous en dit !

Les trois jours sont orchestrés en main de maître du matin au soir et du soir au matin. Jeudi 21 novembre, il y aura notamment une conférence interactive sur le thème de l'innovation pédagogique.

https://www.educavox.fr/accueil/breves/carrefour-de-l-innovation-2019-sur-educatice

Quelques extraits d’une série d’interviews publiés par Jennifer Elbaz pour amorcer les échanges :

"Qu’évoque pour vous l’innovation pédagogique" ?

Céline Guilhot Coulpier, enseignante en CE1 à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts de Seine

"Pour moi innover c’est tout d’abord entreprendre se laisser aller à essayer de nouveaux outils, de nouvelles pratiques. Mais cela peut également être regardé sous un autre angle un objet pour lui donner une autre fonction et ainsi développer tout son potentiel. Et pour finir je dirai qu’innover c’est aussi sortir du cadre ou plutôt agrandir le cadre."

https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/etre-et-transmettre-au-carrefour-de-l-innovation-2019

Laure Reynaud une des fondatrices de ScholaVie, aux côtés de Vanessa Duchatelle :

"L’innovation, c’est grandir dans sa posture, adopter un état d’esprit flexible, oser sortir de sa zone de confort et croire au fort potentiel de chacun, y compris soi-même. C’est continuer d’apprendre, avec, par et pour les élèves, dans un monde changeant où plus que jamais, flexibilité et créativité sont nécessaires."

https://www.educavox.fr/accueil/breves/laure-reynaud

Julien Crémoux, professeur des écoles à Nuits-Saint-Georges chargé de direction d'une école de 6 classes :

"L'innovation pédagogique est selon moi la mise en adéquation de pratiques en fonction des élèves et de leurs besoins pour développer leurs compétences dans tous les domaines du socle, le tout en s'inspirant des autres, en tâtonnant puis en faisant évoluer continuellement. En 3 mots je dirai : essayer, adapter, évoluer."

https://www.educavox.fr/accueil/breves/cooperer-pour-mieux-apprendre

 

Débats, partages, co-construction de projets posent la question d’un continuum éducatif

 

A l’heure du numérique le concept d’Education a tendance à englober toute action sociale, ludique, culturelle, scolaire qui contribue à la formation des individus.

Les lieux et les manières pour apprendre évoluent et certains même, s’interrogent sur les découpages en classes d’âge, d’heures, de programmes…Si une continuité éducative est souhaitable, comment identifier clairement le rôle de chacun, comment se créent aujourd’hui des dynamiques et des projets à l’échelle des territoires, et l’école peut-elle être au cœur de ces dynamiques ?

C’est une des rencontres que nous proposons à l’An@é parmi les nombreuses animations proposées à l’Agora : Quel continuum éducatif au niveau des territoires ?

https://carrefourinnov.fr/programme-2019/les-animations-du-carrefour/

 

Débats, partages, co-construction de projets posent la question d’un continuum éducatif

 

A l’heure du numérique le concept d’Education a tendance à englober toute action sociale, ludique, culturelle, scolaire qui contribue à la formation des individus.

Les lieux et les manières pour apprendre évoluent et certains même, s’interrogent sur les découpages en classes d’âge, d’heures, de programmes…Si une continuité éducative est souhaitable, comment identifier clairement le rôle de chacun, comment se créent aujourd’hui des dynamiques et des projets à l’échelle des territoires, et l’école peut-elle être au cœur de ces dynamiques ?

C’est une des rencontres que nous proposons à l’An@é parmi les nombreuses animations proposées à l’Agora : Quel continuum éducatif au niveau des territoires ?

https://carrefourinnov.fr/programme-2019/les-animations-du-carrefour/

Les questions éthiques plus que jamais présentes

 

Jean-Michel Blanquer : "L’Éducation nationale, entrée dans l’ère du numérique (Loi d’Orientation et de programmation du 8 juillet 2013), produit un grand nombre de données liées à la vie scolaire, aux évaluations et aux résultats des élèves. Ces données personnelles sont collectées et stockées, et peuvent devenir des vecteurs d’innovation (individualisation des apprentissages, recherche, aide au travail personnel…), à la condition expresse qu’elles soient protégées pour être valorisées.

Le secteur du numérique éducatif ouvre un nouveau champ des possibles pédagogiques par le recueil, l'analyse et l'exploitation des données d'éducation. Ces potentialités nouvelles doivent d'abord être au bénéfice des élèves et de leurs familles, des professeurs, des chercheurs en éducation mais doivent aussi éclairer le pilotage du système éducatif."

 

Installation du comité d'éthique pour les données d'éducation :

https://www.educavox.fr/toutes-les-breves/installation-par-jean-michel-blanquer-du-comite-d-ethique-pour-les-donnees-d-education

Table ronde proposée par l’An@é : " Défis et enjeux d’une éducation numérique éthique et responsable "

 

Michel Pérez : " L'utilisation des données présente à la fois risques et opportunités. De grandes innovations sont attendues via le traitement des données en éducation, notamment par l’exploitation des traces numériques d’apprentissages générées par l’utilisation des outils (modélisation des pratiques pour créer un profil individuel par exemple)

 

S’il est clair que la valorisation des données permet des avancées majeures, il est tout aussi indispensable que ces données soient protégées, car ce sont des données personnelles :  identité numérique, performance scolaire, sécurité… Alors, le cadre proposé est-il aujourd’hui suffisant pour entraîner la confiance des acteurs du système éducatif ?"

L’implication de différents acteurs pose également, dans le cadre des partenariats, des questions éthiques.

Ces questions seront en débat lors d’une table ronde : " Défis et enjeux d’une éducation numérique éthique et responsable " où nous vous invitons à participer le vendredi 22 novembre 2019 à 10h45 dans le cadre du Salon Educatec-Educatice.

 

https://www.educavox.fr/alaune/defis-et-enjeux-d-une-education-numerique-ethique-et-responsable

 

Vous ne pouvez être présents ? Vos interrogations, vos projets, vos suggestions comptent !

Une possibilité : Nous envoyer textes, propositions et suggestions pour publication sur Educavox !

Au plaisir de rencontres, d’échanges, de partages ! https://salon-education.com/

Les articles que nous éditons sur cet événement : Educatice 2019

 

Michelle Laurissergues

Les sélections


Educatice 2019

Enjeux & Évolutions

Enseigner & Apprendre


S'abonner - Se désabonner


Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.