L’ACTUALITÉ

Organisation et système D, un écosystème en marche accélérée


Nos sélections

Jeux et activités

Collège

École maternelle

Jeux,  films, manipulations, calcul mental... C'est ici !

 

Lycée

Élémentaire

Site ressources



Organisation et système D, un écosystème en marche accélérée


Il s'agit bien de tout un ensemble d'acteurs éducatifs qui se mobilise ! Organisation, créativité, mutualisations  et système D se côtoient. Ce que révèlent nos systèmes,  ce sont les inégalités criantes, et à tous les niveaux. Entre tous ceux qui se mobilisent pour pallier au mieux aux problèmes qui se posent, entre tous ceux qui profitent de la situation pour rebaptiser au plus vite leurs solutions comme LA solution à la distance, le surplus d' informations ne risque -t-il pas actuellement de rajouter au confinement physique une isolation totale et une inacceptation de solutions qui méritent qu'on s'y attarde ?

 

Il sera très certainement très intéressant de voir comment cet écosystème en marche accélérée peut impacter les changements futurs.

 

Parents, enfants, responsables institutionnels et enseignants : adaptation, créativité, mutualisation !

 

Lorsque le 12 mars, le Président de la République a décidé la fermeture des établissements scolaires, enseignant(e)s, chefs d'établissement, corps d'inspection ont immédiatement pris la mesure de l'urgence d'une telle situation.

Confronté(e)s au caractère inédit qu'entraînait le confinement des élèves, elles ils se sont adapté(e)s pour assurer la continuité pédagogique avec, souvent, des outils nouveaux, inhabituels. Mais, elles, ils, étaient là, présent(e)s parce qu'elles ils avaient conscience de leur responsabilité et de leur rôle. Démontrant que l'école est plus que jamais un pilier puissant de notre vie collective ; un bien commun à protéger, le plus précieux, surtout pour celles et ceux qui n'ont rien d'autre pour “grandir”. Patrick Figeac

C’est ainsi que chacun agit. Il s’adapte, il crée, il organise, il cherche, il mutualise…

Ces paroles d’élèves en témoignent

 

Jacques Puyou : https://www.educavox.fr/accueil/interviews/paroles-d-eleves-confines

 

Pour cette enseignante, plus de confiance, plus de transparence…

 

Les enseignants ont besoin des parents pour relayer le travail auprès des enfants et les accompagner au mieux ; les parents ont à leur tour besoin des enseignants au quotidien pour les guider dans leur nouveau rôle « d’enseignant accompagnateur ». Un sacré challenge que chacun relève de son mieux dans un respect mutuel. Cela renforce ainsi les relations entre l’enseignant et les parents et nous en avions tous besoin.

 

Ainsi, à distance, la communication est la même pour tous et à nous de trouver les bons outils, le bon dosage dans la diffusion du travail (ni trop peu, ni trop). Tenons compte des obligations de chacun et accompagnons chaque famille dans cette période difficile.

 

Prenons soin de nos élèves mais ne nous oublions pas….

 

Notre conscience professionnelle peut parfois nous rendre excessif ; apprenons à décrocher de notre écran et de notre messagerie. 

Sylvie Storti : https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/plus-proches-et-pourtant-chacun-chez-soi

Un virus inégalitaire

 

Maintenant que l’on essaie de faire sans école, on sait que ce lieu commun est faux : tout juste peut-on dire qu’elle ne les comble pas autant qu’on le voudrait et qu’il le faudrait. Avec « l’école à la maison », pas le dispositif du CNED éponyme, mais la réalité vécue par 12 millions d’élèves ou étudiants et leurs familles ce sont toutes sortes d’inégalités qui se font jour. 

 

Matérielles d’abord : quels sont les enfants qui disposent d’un ordinateur et d’un espace pour pouvoir s’isoler ? Quelles sont les familles qui disposent d’une connexion internet correcte, de forfaits suffisants ?

 

Culturelles ensuite : quels sont les enfants qui peuvent bénéficier dans leur entourage d’une aide méthodologique et pédagogique ?

 

Sociales enfin (au sens de sociabilisation de l’élève) : quels sont les jeunes qui sont suffisamment motivés, autonomes et investis dans leur parcours scolaire pour rentrer pleinement dans ces dispositifs qui les responsabilisent fortement…pas ceux qui avaient déjà tendance au décrochage sûrement.

Jacques Puyou : https://www.educavox.fr/accueil/debats/un-virus-inegalitaire

Évènements annulés, et semaine de la presse à l’école…A la maison

 

Les rencontres, les formations en présentiel s'annulent et certains événements sont convertis en échanges à distance. Il en est ainsi de la semaine la presse à l'école.

 

L’information est centrale, nous le voyons bien. Et la presse peut monter qu’elle est indispensable.

 

La diffusion d’information est un continuum du lien social. Il informe mais aussi il renseigne, met en contact les gens (donateurs, associations) entre eux, donne des indications pratiques, relaie les conseils, et ainsi facilite le quotidien des lecteurs.

 

Cette passerelle entre l’univers scolaire et celui des médias est à mes yeux très importante. Ce doit être un moment de grande transparence pour la presse, sans sujet tabou, dans lequel le ou les intervenants, à côté des professeurs, doivent puiser dans leur expérience, s’appuyant sur des exemples concrets, pour montrer la nécessité d’être bien informé mais aussi les ravages que peut engendrer une mauvaise information.

Marcel Desvergne : https://www.educavox.fr/accueil/interviews/la-presse-peut-montrer-qu-elle-est-indispensable

Aucune pédagogie ne résiste à l’absence de groupe, d’école, d’échanges entre adultes et élèves ou étudiants.

 

Comment dès lors assurer une telle continuité pédagogique si l’on s’en tient à ce seul objectif « pédagogique » qui est nécessairement lié à l’école, celle-ci étant désormais inaccessible ?

 

Des efforts remarquables sont faits par l’institution pour assurer la « continuité pédagogique », le ministère de l’Éducation nationale et les académies, proposent des ressources (y compris la nouvelle mise à disposition de l’opération « Nation apprenante » ou « Ma classe à la maison »), des liens, des conseils à l’adresse des parents et des activités pour les enfants.

 

Mais entre l’école et la maison il manque un lien que les enseignants s’efforcent de maintenir avec les faibles moyens numériques (le plus souvent personnels, qu’ils passent ou non ensuite par un ENT – Espace numérique de travail) dont ils disposent et que les parents s’évertuent à reconstruire en des efforts surhumains et parfois désespérés, tant il est vrai que l’on ne s’improvise pas enseignant, car la pédagogie est un vrai métier.

Michel Pérez : https://www.educavox.fr/accueil/debats/a-l-heure-du-covid-19-passons-de-la-continuite-pedagogique-a-la-continuite-educative

Heurs et malheurs de la continuité pédagogique à la française

 

Pas beaucoup d’innovation donc dans la manière de penser l’école, alors que les conditions auraient pu inviter à l’imagination et à la créativité institutionnelle. D’autre part, plusieurs arguments font douter du bien-fondé de cette démarche et, malheureusement de son efficacité, même s’il n’est pas permis le moindre doute sur l’engagement des services de l’État ni de celui des enseignants qui font et feront « au mieux » pour la mise en œuvre de ce plan de continuité pédagogique.

Jean-François Cerisier : https://www.educavox.fr/formation/analyse/covid-19-heurs-et-malheurs-de-la-continuite-pedagogique-a-la-francaise

L’espace-temps est très important pour ne pas devenir fou et tenir sur la durée 

Quel est votre temps disponible pour l’école à la maison ? Est-ce qu’il y a un espace « configuré » pour apprendre ? 

Question fondamentale : et alors comment s’organise, planifier…Durer ?

 

Jennifer Elbaz : https://www.educavox.fr/formation/les-ressources/temps-disponible-et-espaces-pour-apprendre

Comment accompagner l’élève dans son autonomie, comment maintenir son engagement sur du long terme ?

 

Il s’agit bien d’autonomie des élèves puisque l’apprentissage à distance sollicite de nouvelles formes d’interaction avec les contenus proposés et les tâches associées.

 

Cela pose la question de la liberté de se connecter ou pas pour les apprenants. Les ressources proposées par le CNED « Ma classe à la maison » offre la possibilité d’accéder à tout moment depuis chez soi à la plateforme.  La question du quand ? et comment ? se pose dans ce contexte pour maintenir la motivation et donc l’engagement des élèves. Il faut l’aider à s’organiser en proposant un planning d’activité, il faut maintenir les rituels de la classe malgré la distance.

 

Cela nécessite une réflexion à la suite de celle de André Tricot sur la formation des enseignants. Ce serait de mon point de vue, la priorité actuelle, à mener avec les inspecteurs. Comment aider les enseignants à proposer des cours à distance qui soient les plus « efficaces » possible ?

Sabrina Caliaros : https://www.educavox.fr/alaune/sabrina-caliaros-comment-accompagner-l-eleve-dans-son-autonomie-comment-maintenir-son-engagement-sur-du-long-terme

Accompagner par la mutualisation la continuité éducative en cette période de crise

 

Patrick Figeac : Les parents ne sont pas des enseignants et n'ont pas vocation à le devenir. Confondre les rôles serait le meilleur moyen d'installer une ambiguïté, source de malentendus voire de conflits contre-productifs en période d'anxiété généralisée.

 

Les conseils qui fleurissent en ce moment peuvent davantage culpabiliser les mères et les pères débordés que les aider à se faire confiance et à compter sur leur bon sens et leur panoplie de compétences.

 

Prenons donc la situation inédite que nous traversons comme une occasion peut être unique et inoubliable d'entrer autrement en relation avec nos enfants. Lisons, jouons, regardons des films, dessinons, discutons, bricolons rêvons ensemble.

 

Tout est prétexte à apprendre les uns avec les autres

 

La connaissance augmente en se partageant. Soyons humbles ! Nos imperfections sont la condition de nos progrès et nos progrès la preuve que nous ne serons jamais parfaits ! Calmons le jeu ! Décélérons ! Car notre monde est fini, et c'est collectivement que nous sommes confiné(e)s.  Sur une poussière d'étoile et pour un bon moment !

Patrick Figeac : https://www.educavox.fr/chroniques-de-figeac/l-ecole-a-la-maison

Partager l'expérience

 

Pendant cette période les acteurs éducatifs vont apprendre à se connaitre, à comprendre les différents métiers, les différents rôles. Nous vous proposons là un recueil de chroniques d'un formateur-animateur en usages innovants.

Jean-François Cauche : https://www.educavox.fr/accueil/breves/tranches-de-vie-un-peu-de-lecture-pendant-le-confinement

Des ressources à partager aussi en famille

 

Nous avons choisi à l'An@é de collecter des ressources qui privilégient le plaisir de jouer ou de découvrir ensemble. D’un plaisir partagé nait une culture commune.

 

Ce site est loin d’être exhaustif mais il contient de très nombreuses pistes, les références institutionnelles, l’école à la maison avec France Télévisions et Lumni, des actualités, des jeux qui favorisent l’autonomie de la maternelle au lycée Il peut aussi pour ceux qui le souhaitent permettre de comprendre et d’utiliser des techniques numériques.

 

Il continuera à s’enrichir. Faites-nous part de vos trouvailles !

Accès ici 

Le numérique mis à l'épreuve !

Le corona virus est en train de bouleverser en quelques semaines toute l’organisation de la mondialisation ; il nous oblige à revisiter nos modes de production, nos chaines de valeurs et nul ne sait pour l’heure quels seront les impacts réels de cette crise planétaire sur notre économie et nos modes de vie.

Il n'est plus question de danger des écrans, de réseaux sociaux et de smartphones omniprésents et nocifs. Le numérique se frotte aujourd'hui à une réalité : le besoin.

 

Certes, le contenu se doit d'être riche et varié (vidéo, animations, modalités d'interactivité...), avec une pédagogie plus complexe que celle de l'exposé linéaire, ce qui requiert des moyens importants et l'acquisition d'un savoir-faire spécifique. Cependant, nous sommes là dans une expérience à grande échelle, confrontés à nos contradictions, confrontés aux vrais problèmes de l'enseignement : l'intérêt que trouvera l'élève et l'attention qu'il portera, la place de l'autonomie intrinsèque aux propositions d'apprentissage, la relation avec toutes les médiations qui permettent d'apprendre, les outils virtuels qui peuvent pallier aux besoins techniques par exemple des lycées professionnels, la relation entre tous les membres de la communauté éducative dont les parents...

 

" Ma classe à la maison "

https://educavox.fr/toutes-les-breves/ma-classe-a-la-maison

" Il s’agit tout de même d’une expérience en vraie grandeur dans laquelle les outils numériques s’imposent pour tous, sans autre alternative, avec leur pleine utilité.

Côté élèves les bouleversements ne sont pas moindres : il s’agit pour eux d’investir dans les apprentissages en dehors du cadre contraint de l’établissement scolaire.

Il leur faut définir, leur propre emploi du temps et peut-être aussi passer d’un numérique ludique à un numérique formateur de façon plus systématique. Il leur faut impérativement se poser et poser les bonnes questions pour espérer trouver des réponses et avancer : ils n’ont pas d’autres choix que de devenir acteurs de leurs apprentissages.

Côté pouvoirs publics et collectivités, les difficultés rencontrées pour mettre en place cette continuité pédagogique (faible débit internet, zones blanches, manque de formation…) ne vont pas pouvoir perdurer au risque de rendre les inégalités encore plus insupportables qu’en temps ordinaire."

Jacques Puyou : https://www.educavox.fr/accueil/debats/coronavirus-un-mal-pour-un-bien

Peut-être que le regard porté sur le numérique ne sera plus jamais le même, peut-être l'analyse à postériori de ce qui va se dérouler sera propice à des avancées plus concrètes, plus réalistes, moins alarmistes.

Peut-être que les communautés enseignantes qui  militent sans cesse pour développer une autre forme de relation aux savoirs avec le numérique trouveront-elles là de quoi conforter et enrichir leurs expertises ! Peut-être que les Environnements Numériques de Travail, les équipements divers, trouveront toute leur place !

 

L'Intelligence Artificielle, une piste à suivre ?

 

Dans cet article, " Intelligence artificielle, nouvelles technologies et enseignement : embellie ou tempête parfaite ? " Pierre Balloffet - Education & Intelligence artificielle, Professeur agrégé à HEC Montréal au Département d’entrepreneuriat et innovation, stipule :

" L’entrée de l’IA dans le monde de l’éducation (et plus largement de la formation) aura des impacts considérables qui vont bien au-delà du simple renouvellement d’approches pédagogiques désuètes. Les changements à prévoir concernent également l’organisation, en règle générale complexe, de ces systèmes d’éducation, leur réalité matérielle et les cultures éducatives qui y sont souvent très vivaces. Des premières années d’apprentissage jusqu’à la fin de vie, le terme « apprendre » est peut être appelé à prendre ainsi un nouveau sens. En termes de gouvernance, pour les institutions publiques ou privées dont la mission s’inscrit dans le domaine de l’éducation ou de la formation, ce ne sont pas juste de nouvelles stratégies qu’il s’agit de mettre en place, c’est sans doute d’une nouvelle tête dont il s’agit de se doter ! "

 

Pierre Balloffet : https://www.educavox.fr/innovation/technologie/intelligence-artificielle-nouvelles-technologies-et-enseignement-embellie-ou-tempete-parfaite

Le numérique, irréversible, incontournable !

 

Chavernac Philippe pose la question : Le numérique change t-il la façon de travailler des enseignants ? " L’école en France qui regroupe l’élémentaire et le secondaire (les écoles, les collèges et les lycées) comptabilise plus de 800 000 élèves. Le vocable « numérique » est plus difficile à définir : sorte d’auberge espagnole où chacun peut mettre des outils, des pratiques, des séquences, des usages, des logiciels…

Pour cet article, nous resterons dans le cadre du numérique éducatif, à savoir les outils pouvant s’intégrer dans les apprentissages pour nous permettre de répondre à différentes questions dont la principale concerne l’utilisation des outils numériques dans la salle de classe ou au CDI (Centre de Documentation et d’Information) lors de séquences pédagogiques : Ces usages modifient-t-ils notre façon d’enseigner ou de transmettre ? D’après Dominique Wolton dans un article de la revue Hermès, « La technique ne fait pas un projet d’éducation » mais elle peut éventuellement y contribuer."

 

Philippe Chavernac : https://www.educavox.fr/accueil/debats/le-numerique-change-t-il-la-facon-de-travailler-des-enseignants

Et quid aujourd'hui dans cette configuration inédite hors de la classe ?

 

Apprendre aujourd’hui et (ré)apprendre demain avec le numérique

 

Cet article  est rédigé par la sociologue Sandrine Cathelat, qui présente l’analyse et le point de vue de Netexplo, l’observatoire mondial des nouvelles technologies.

" L’ouvrage en anglais intitulé « Human Learning in the Digital Era » co-édité par Netexplo et l’UNESCO en 2019, est une compilation d’articles du "think tank » UNAB (UNESCO/Netexplo Advisory Board) constitué de professeurs issus d’universités les plus prestigieuses dans le monde qui se penchent sur les questions et les défis posés par le numérique sur notre société. Cet ouvrage s’attaque au sujet de l’éducation et analyse comment la forme, c’est à dire les méthodes d’enseignement, aussi bien que le fond, c’est à dire le contenu de l’enseignement, sont directement impactés par les nouvelles technologies."

Sandrine Cathelat : https://www.educavox.fr/innovation/recherche/apprendre-aujourd-hui-et-re-apprendre-demain-avec-le-numerique

De l'incertitude peut naitre conscience, action et créativité !  C'était ce que j'affirmais dans le précédent édito. L'actualité nous apporte une certitude aujourd'hui : le numérique peut être une réponse certes, imparfaite, insuffisante...Mais une réponse.

Michelle Laurissergues

 

La sélection d'articles


Être enseignant en 2020 !

NetExplo, l'observatoire mondial

Entreprises et Numérique



La lettre d'informations du 15 février 2020

Vers des engagements à la hauteur des défis d'aujourd'hui ?

 

Voici une affirmation qui sans cesse est confortée par l'information :" Les technologies fonctionnent selon ce que les hommes, les entreprises et les travailleurs, en font. Mais aujourd’hui nous avons le sentiment de les subir de manière irréversible et elles ne font guère rêver la plupart de ceux qui les utilisent et les subissent."(1)

Cependant, partout, la société relève des défis. Et même si la défiance existe dans tous les domaines, particulièrement en politique, nous souhaitons montrer qu'au delà des déclarations de communication, les acteurs de terrain s'engagent.

 

Même si la défiance existe dans tous les domaines, particulièrement en politique, nous souhaitons montrer qu'au delà des déclarations de communication, les acteurs de terrain s'engagent. A un mois d'une échéance électorale, voici par ces articles quelques marques d'investissements dans des villages, des villes, des départements, des Régions en direction des jeunes : réussite professionnelle, culture, citoyenneté numérique, inclusion...

 

Quel est le poids des technologies sur les mutations ?

 

(1) François DUBET : " Je ne suis pas expert en technologie mais il est évident que les algorithmes, les plateformes, le contrôle continu de l’activité et l’informatisation des échanges et de l’information détruisent un grand nombre de métiers et transforment les relations de travail, les liens hiérarchiques comme les relations entre collègues. Comme tout ceci semble incontrôlé, nous sommes dans un moment où l’inquiétude domine pendant que ceux qui maîtrisent ces technologies gagnent la partie. Les plus qualifiés s’éloignent des moins qualifiés et ceci n’est pas sans conséquences politiques quand le clivage majeur oppose les gagnants aux perdants de cette mutation.

Mais il faut se souvenir qu’il n’y a pas nécessairement de déterminisme technologique. Les technologies fonctionnent selon ce que les hommes, les entreprises et les travailleurs, en font. Mais aujourd’hui nous avons le sentiment de les subir de manière irréversible et elles ne font guère rêver la plupart de ceux qui les utilisent et les subissent."

https://www.educavox.fr/alaune/francois-dubet-acclimater-les-technologies-construire-des-relations-de-travail-reconstruire-une-vie-politique

 

Le rôle des collectivités

 

En matière de culture, l'action des communes et des départements est visible. On peut noter les manifestations et médiations en direction de la promotion du Livre de jeunesse. Citons à titre d'exemple le Salon du livre et de la presse Jeunesse de la Seine Saint - Denis qui vient d'ajouter Kibookin : Un site de prescription dédié à la littérature jeunesse !

https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/kibookin-le-premier-site-de-prescription-dedie-a-la-litterature-jeunesse

 

L’urgence d’une nouvelle compétence pour les collectivités : La citoyenneté numérique pour tous

 

Maryse Artiguelong, vice-présidente de la Ligue des Droits de l’Homme, a introduit un débat en plénière de la 21ème édition du Label Territoires, Villes et Villages Internet.

Devant un public attentif, elle a rappelé l’enjeu majeur de la protection des libertés fondamentales face au développement des outils numériques publics et privés. À quelques semaines des élections municipales, cette spécialiste des données personnelles et de la protection de la vie privée a alerté les élus présents sur leur responsabilité l’impact de leur projet numérique sur les libertés personnelles et collectives.

https://www.educavox.fr/accueil/breves/21eme-ceremonie-de-remise-du-label-national-territoire-villes-et-villages-internet

 

Eidos 2020 : un département mobilisé sur la question de l'inclusion

 

Le Département des Pyrénées-Atlantiques  est l’organisateur d’EIDOS64, en partenariat avec la Direction des Services de l’éducation Nationale des Pyrénées-Atlantiques (DSDEN64) et le Rectorat de Bordeaux. La mise en œuvre de la journée a été assurée en coopération avec l’atelier Canopé 64 et le Syndicat Mixte La Fibre64. Cette journée a bénéficié d’un soutien du Ministère de l’éducation nationale et de la Jeunesse pour la troisième année.

 

Lire : Tous les articles

 

Conférence territoriale sur la réussite scolaire et professionnelle des jeunes

 

La  « Conférence territoriale sur la réussite scolaire et professionnelle des jeunes » a été organisée par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, les rectorats des académies de Bordeaux et de Limoges, et l'État - DRAAF Nouvelle-Aquitaine

Jean-Louis Nembrini :

« La Région a décidé de s’emparer de la dimension « information à l’orientation », enjeu essentiel pour le recrutement, qui nécessite d’identifier les besoins en compétences sur les territoires dans une perspective de 5 à 10 ans. L’orientation, c’est à la fois  l’affectation  (c’est le plus simple) et  l’information sur les métiers, volet le plus important.

Pour réussir, la Région devra réunir toutes les forces en présence. D’un point de vue méthodologique, elle définira des priorités et s’appuiera sur les études démographiques de l’INSEE qui dégagent des perspectives démographiques sur 20 ans. Sur certains territoires, des phases de régression vont encore s’accentuer en 2026. Mais les entreprises qui y sont implantées, elles, seront encore là demain, et elles auront besoin de recruter des salariés avec des compétences et des savoir-faire.

Pour cela, des leviers d’action existent : la formation constitue aujourd’hui pour les jeunes la seule certitude. Elle doit permettre aux jeunes d’identifier et de maîtriser les codes du recrutement. De ce point de vue, la formation initiale constitue un vrai ticket d’entrée vers un 1er emploi dans le monde professionnel.
Mais aussi, les métiers de demain nécessiteront une adaptation. Il faudra donc apprendre à « continuer à apprendre ».

https://www.educavox.fr/accueil/reportages/conference-territoriale-sur-la-reussite-scolaire-et-professionnelle-des-jeunes

 

Un appel à projets vise à soutenir l’achat par des collectivités territoriales de pass numériques

 

Ce dispositif, qui se matérialise par des carnets de plusieurs chèques, donne aux bénéficiaires le droit d’accéder – dans des lieux préalablement qualifiés – à des services d’accompagnement numérique, avec une prise en charge totale ou partielle par un tiers-payeur. En pratique, les personnes reçoivent un pass numérique auprès d’une structure locale (guichet de service public, associations, travailleurs sociaux, etc.) et peuvent ensuite s’inscrire à un atelier d’accompagnement au numérique.

https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/l-inclusion-numerique-en-marche-avec-les-pass-numeriques-les-territoires-s-engagent

 

Un nouveau label : les Cités Éducatives

 

80 villes ont reçu le label des Cités éducatives qui vont déployer leurs actions, travailler collectivement en cohérence et complémentarité.

Ce programme gouvernemental, issu d’expériences de terrain, veut conforter le rôle de l’école, garantir la continuité éducative, et ouvrir le champ des possibles aux 450 000 enfants, élèves et jeunes de 0 à 25 ans des grands quartiers concernés.

Une enveloppe de 100 millions de crédits de la politique de la ville sera allouée pour 2020-2022, afin d’impulser une dynamique avec les collectivités et les associations, ainsi qu’un accompagnement renforcé de la préfecture et un principal de collège dédié dans chaque cité éducative.

https://www.educavox.fr/toutes-les-breves/installation-du-comite-national-d-orientation-et-d-evaluation-des-cites-educatives

 

Nous serons particulièrement attentifs aux médiations, aides et actions qui à la fois confortent les partenariats au plus près des besoins et permettent un travail de cohérence éducative.

Nous serons à l'écoute de vos propositions d'articles et nous poursuivrons nos reportages dans les territoires.

Certes, le numérique qui ne fait pas rêver nous laissent démunis parfois et nous perdons nos repères. Mais en matière de réactions humaines tout n'est-il pas pareil, mais en plus grand ? et en plus visible ? Misons sur les actions en faveur d'engagements à la hauteur des défis d'aujourd'hui ...

 

 

Michelle Laurissergues

 

La sélection d'articles


Classes inversées

Collectivités

Ressources numériques



S'abonner - Se désabonner


Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.