L’ACTUALITÉ

 

NUMÉRIQUE & ÉTHIQUE

 

Le Forum Educavox en 2019  :

Tous les articles toutes les vidéos et articles sur

www.educavox.fr

 


La lettre d'infos du 15 septembre 2019

Le sens et la complexité des expressions collectives

La population est en interaction affective, sociale, économique et politique et impose la construction d’expressions collectives...De multiples analyses, des outils, des actions, des rendez-vous :  voici de nombreuses pistes propices au développement d'une nouvelle culture intégrant le parcours de nos pratiques et idéologies empreints de conflits et de contradictions, avec des manières différentes de générer de nouveaux modes de fonctionnement. 

 

Comme l'exprimait fort justement Alain Jeannel lors d'un récent article sur Educavox [1], les structures familiale (les rapports parents-proches-enfants), sociale (les métiers, les professions), représentative de l’Etat et représentative de la politique locale ont chacune des appuis associatifs qui font partie de la vie locale. La population est en interaction affective, sociale, économique et politique et impose la construction d’expressions collectives, la nécessaire participation de l’ensemble du public local concerné, la prise en compte de la position de l’Etat et de la collectivité locale de l’établissement.

 

Agir en amont : la recherche plus participative, les pratiques plus collaboratives, l'éducation plus ouverte

 

Enseignement supérieur, replaçons la salle de cours au cœur de la cité !

 

Par François-Xavier de Vaujany, Professeur en management & théories des organisations, Université Paris Dauphine, Amélie Bohas, Maître de Conférences en Sciences de Gestion, Aix-Marseille Université (AMU), Olivier Irrmann, Professor of Innovation Management and Codesign, Yncréa sur The conversation.

L’idée est de ne pas envisager les citoyens comme de simples sujets de recherche mais également comme des partenaires des chercheurs. D’ailleurs, les initiatives de science citoyenne se propagent rapidement à travers le monde, que cela soit pour collecter des données ou pour les analyser, parfois à travers des dispositifs ludiques.

Ce mouvement invite à s’interroger sur la bipartition entre l’enseignement et la recherche. Les étudiants n’ont-ils pas aussi un rôle à jouer dans la construction de « communs » pédagogiques ? Dans le prolongement des sciences ouvertes et citoyennes se dessinerait aussi une « éducation ouverte ».

https://www.educavox.fr/formation/analyse/enseignement-superieur-replacons-la-salle-de-cours-au-coeur-de-la-cite

 

M@ths en vie : Échangez, testez, participez, contribuez, mutualisez

 

Par Christophe Gilger : 4 comptes Twitter, un pour chaque cycle, où les élèves se posent des problèmes et nourrissent un fil de discussion mathématique. Démarrage officiel à la rentrée scolaire 2019 : Lancement du premier réseau social élève autour de la résolution de problèmes - M@ths en-vie

https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/lancement-du-premier-reseau-social-eleves-autour-de-la-resolution-de-problemes-m-ths-en-vie

 

Le Carnet numérique de l’Élève Chercheur (CNEC) : un outil de mise en pratique du programme « Savanturiers - École de la recherche »

 

Reportage par Michel Pérez : Le projet e-FRAN “Savanturiers du Numérique” a ainsi bénéficié de l’apport de nombreux acteurs qui ont co-construit ces deux outils avec un double objectif : soutenir la démarche de recherche en classe et modéliser une approche pédagogique d’éducation par la recherche généralisable, susceptible de relever les défis de l’interdisciplinarité, de l’ouverture et de numérisation de l’école. 

https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/le-carnet-numerique-de-l-eleve-chercheur-cnec-un-outil-de-mise-en-pratique-du-programme-savanturiers-ecole-de-la-recherche

De nouvelles formes de citoyenneté ?

 

Reportage par Marcel Desvergne. Bousculé par le mouvement des Gilets Jaunes, le fonctionnement de notre démocratie est en train de changer, notamment à travers un Grand Débat national inédit qui a soudainement fait redécouvrir les vertus de la proximité et de la petite échelle autour de la figure fédératrice des Maires. Comment faire fonctionner une démocratie locale qui se veut représentative sans être totalement délégative et comment répondre de façon organisée au désir d’implication des citoyens 2.0 tout en s’assurant que chacun dispose des mêmes chances et moyens d’accéder à ces nouvelles formes de vie citoyenne ? Un débat au cœur de Ruralitic.

https://www.educavox.fr/accueil/reportages/de-nouvelles-formes-de-citoyennete

 

À l'école du partage " Les communs dans l'enseignement "

 

Les communs dans l'enseignement par Marion Carbillet & Hélène Mulot : Les communs de la connaissance nous invitent à regarder avec un œil neuf la transmission des savoirs et l'autonomie citoyenne. Avec le numérique, ils permettent de régénérer la dynamique scolaire, pour apprendre à partager, et pour partager les moments d'apprentissage.

Savoir évaluer les informations, élaborer des consensus, se connaître, et construire des relations sociales, ce sont les enjeux d'un renouveau scolaire qui relie l'individu et le collectif, qui renforce la démocratie et permet d'apprendre tout au long de la vie.

https://www.educavox.fr/formation/les-ressources/a-l-ecole-du-partage

 

Les 1ères JOURNÉES EDUCNUM, du 20 au 22 septembre 2019 à Poitiers

 

Pour démarrer cette année scolaire 2019-2020, nous avons l'immense joie de vous annoncer à travers cet édito, la tenue des 1ères JOURNÉES EDUCNUM, du 20 au 22 septembre 2019 à Poitiers. Le 20 septembre sera la journée des enseignants et des scolaires. Les 21 et 22 septembre, les journées du grand public.

https://www.educavox.fr/edito/une-expe-rience-ine-dite-et-ludique-sur-la-citoyennete-nume-rique

Le programme : https://www.educavox.fr/agenda-2/le-numerique-citoyen-une-affaire-de-famille

 

A Poitiers, Educavox et le DSF organisent une nouvelle rencontre, le samedi 21 septembre à Poitiers lors des journées Educnum.

 

Multiplication des écrans personnels dans le foyer, nouveaux outils numériques pour se contacter partout et à tout moment, développement des échanges sur les réseaux sociaux, surveillance des usages numériques de ses proches...C'est la Famille connerctée...Le Digital Society Forum organise des ateliers sur ce sujet depuis 2013.

Un nouvel atelier est proposé au cœur de l'événement Educnum de 14h à 16 h samedi 21 septembre

Les grands témoins de cet atelier seront : Michel Pérez en sa qualité de président de l'An@é, Lilian, en sa qualité de Youtubeur au million d'abonnés dépassé ! Le ministère en sa qualité d'institution.

https://www.educavox.fr/agenda-2/ecrans-parents-et-enfants-la-parentalite-a-l-heure-du-numerique

Conflits et contradictions

 

 

Vers un nouveau conflit démocratique autour de l’orientation

 

Par Bernard Desclaux : L’implication des « territoires » dans le champ de l’orientation pourrait apparaître à première vue comme une bonne idée avec retour au concret, au pragmatisme, au réel… à la vraie connaissance du terrain économique, etc… Mais il n’est pas certain que cette vision locale fasse consensus. L’école ouverte ainsi à son environnement se trouve potentiellement également ouverte aux conflits.

Au sein des territoires, autour de l’expérience par exemple des « cités éducatives » se nouent des partenariats entre des organisations institutionnelles des territoires, et des mouvements associatifs en particulier sur le thème de l’aide à l’orientation et de la lutte contre les inégalités.

https://www.educavox.fr/accueil/debats/vers-un-nouveau-conflit-democratique-autour-de-l-orientation

 

Sur l'injustice scolaire

 

Par Jean-Christophe Torres : Entre les valeurs de l’école et leurs principes de mise en œuvre, notre système scolaire est parcouru par de multiples contradictions qui, chacune isolément et a fortiori prises ensemble, compromettent gravement les pratiques autant que les décisions éducatives : inclusion scolaire ou logique d’excellence, égalitarisme formel ou « discrimination positive », laïcité ouverte ou unité républicaine, école pour tous ou méritocratie, autonomie des équipes et des établissements ou universalisme du service public… Ces conflits, divers et tous essentiels, appellent alors à examiner dans son ensemble une éthique scolaire aujourd’hui menacée par autant d’incohérences factuelles, autant de dilemmes qui ne se disent pas au grand jour. Ils invitent enfin à construire une nouvelle théorie du contrat éducatif susceptible de les comprendre et de les dépasser.

https://www.educavox.fr/alaune/sur-l-injustice-scolaire

Des interactions pour construire des expressions et des actions collectives ?

 

Il s'agit donc peut-être, et ces quelques exemples le démontrent de s'appuyer sur les structures, familiale (les rapports parents-proches-enfants), sociale (les métiers, les professions), représentative de l’Etat et représentative de la politique locale sur leurs des appuis associatifs qui font partie de la vie locale.

Dépasser les incohérences, développer localement des pratiques et des échanges, travailler tous ensemble, créer de nouvelles dynamiques, donner du sens à la complexité, telles semblent, en ce mois de rentrée se poursuivre et s'approfondir des pistes qui nous engagent positivement mais collectivement !

Michelle Laurissergues

La sélection


" Educnum "

Outils

Politiques éducatives


A l'agenda

Régions

Les " Communs "


La lettre d'informations du 1er septembre 2019

Une expérience inédite et ludique sur la citoyenneté numérique !

C'est reparti pour un tour !
Administratif, inscription, bonnes résolutions : c'est enfin ou à regret, la rentrée.
Le furtif mois de septembre, celui de la mise en place des rituels en classe, propres à chaque enseignant, et puis dans le cadre des activités périscolaires et bien entendu à la maison. Le goûter - les devoirs - le bain - dîner - brossage de dents - un bout de texte lu ou à lire et au lit. Le rythme infernal, tel une boucle dans un programme informatique.

 

L'établissement scolaire, pour les apprentissages formels (seulement ?), le périscolaire pour la culture, la maison pour faire le lien... La réalité est-elle si compartimentée ? Les savoirs sont-ils cloisonnés aux espaces dans lesquels ils sont évoqués, expérimentés, acquis ? Les rythmes sont-ils les mêmes ? Qui apprend quoi, comment et où ?

 

Quels sont les mythes et les réalités du continuum éducatif ?

 

Pendant cette année scolaire, auront lieu les élections municipales. Ce n'est pas anodin, pour les milliers d'écoles primaires de notre pays. Ruralitic s'achève à peine, et justement il a été proposé à l'An@é de réfléchir et s'exprimer au sujet des « nouvelles citoyennetés ». Le sujet est vaste, certes, et passionnant, bien sûr.


Quel intention détient chacun, au sein de sa collectivité, sa salle de classe, son gymnase, sa maison, pour mettre à disposition des petits et des plus grands, les éléments pour comprendre notre société, et le rôle que l'on peut y jouer, en 2019 ?

L'intention n'est rien, sans appropriation. La jonction entre ces deux états est ultra fragile. Les échecs d'un état dépendront de l'autre : « Je ne suis pas responsable de l'intention. » « Je ne suis pas responsable de l'appropriation. »

Chaque état est pourtant bien le résultat d'un travail de fourmi, jamais médiatisé, rarement valorisé.  Chaque pas, même minuscule, permet d'avancer.  Je nous souhaite à chacun de ne pas l'oublier, tout au long de cette longue ou courte, année scolaire.

Le continuum éducatif peut être favorisé par l'appropriation des enjeux par tous, par les relations entre tous les acteurs,  les projets, une culture commune,  les échanges et les jeux,  par les actions transversales et intergénérationnelles.

 

Les 1ères JOURNÉES EDUCNUM, du 20 au 22 septembre 2019 à Poitiers

Pour démarrer cette année scolaire 2019-2020, nous avons l'immense joie de vous annoncer à travers cet édito, la tenue des 1ères JOURNÉES EDUCNUM, du 20 au 22 septembre 2019 à Poitiers. Le 20 septembre sera la journée des enseignants et des scolaires. Les 21 et 22 septembre, les journées du grand public.

Le numérique prend de plus en plus de place dans notre quotidien. Les jeunes en particulier passent aussi beaucoup de temps sur internet. Or les parents ne comprennent pas toujours les usages numériques de leurs enfants et s'en inquiètent. Dès lors, comment rassurer et accompagner les parents, comment faire en sorte que parents et enfants s'entraident dans un apprentissage de leurs pratiques numériques respectives ?

Nous sommes tous ultra connectés et passons de plus en plus de temps sur internet. Selon le baromètre numérique du CREDOC réalisé en 2018, 83 % des 12-17 ans possèdent un smartphone, 91% d'entre eux se connectent tous les jours sur internet pour y passer en moyenne 27 heures par semaine.

 

Mais le numérique est parfois un sujet de frictions dans les familles, notamment à cause du temps passé par les jeunes devant les écrans mais aussi parce que les parents, qui, eux même parfois sont peu au fait du sujet, ne comprennent pas toujours les usages numériques de leurs enfants et s'en inquiètent.

Comment (ré)instaurer le dialogue, comment rassurer et accompagner les parents pour qu'ils ne se sentent pas démunis, comment faire en sorte que parents comme enfants s'entraident mutuellement dans un apprentissage de leurs pratiques numériques respectives ?

Les réponses existent, elles sont simples et consistent avant tout, à faire preuve de bon sens numérique.  Elles passent par une éducation au numérique responsable, qui implique non seulement les familles mais aussi le monde éducatif, les médias, le monde de l'entreprise, le milieu associatif.

Les membres du Collectif EDUCNUM, avec la Ville de Poitiers, ont donc décidé de se mobiliser et lancent, avec le soutien du ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse les 1ères Journées educnum organisées par la CNIL, le Groupe VYV et l'An@é, en partenariat avec France Télévisions et Radio France, afin d'accompagner les familles et de leur apporter des solutions concrètes de façon ludique au travers d'un Escape Game et d'ateliers.

L'organisation d'un tel événement s'inscrit parfaitement dans les objectifs et valeurs promus par le Collectif EDUCNUM.

Initié par la CNIL en 2013, il est composé d'acteurs de l'éducation, de la recherche, de la société civile, de fondations d'entreprises et d'autres institutions. Ce collectif porte des actions d'éducation au numérique à destination d'un public large. Les Journées educnum pourront être déclinées les années suivantes dans d'autres villes en France qui souhaiteront s'emparer du concept. »

 

Le numérique citoyen : une affaire de famille !

 

A l'occasion de ces journées, les parents et leurs enfants pourront vivre une expérience inédite et ludique sur la citoyenneté numérique.

Ainsi, à l'occasion des journées du patrimoine, Poitiers accueillera dans les Salons de Blossac les familles, les classes et les enseignants pour vivre une expérience inédite sur la citoyenneté numérique.

Un parcours ludique et pédagogique sera proposé autour de jeux, d'animations et surtout d'un Escape Game gratuit, spécialement conçu pour cette occasion par le Groupe VYV en partenariat avec la CNIL pour offrir un environnement ludique et interactif afin de sensibiliser tous les publics aux enjeux du numérique.

En parallèle, une exposition se tiendra à l'Espace Mendès-France.

Pourquoi venir en famille ? Pour s'amuser ensemble tout en apprenant ce qu'il faut savoir pour « rester Net sur le web » et bien maîtriser son patrimoine numérique.

Comment protéger sa vie privée et ses données personnelles à l'ère numérique ? Comment faire pour développer un esprit critique face aux fake news ? Comment protéger sa e-réputation ? Autant de questions à résoudre en famille. Et en plus chacun repartira avec son kit de ressources pratiques !

 

« Pour le collectif et la CNIL, apprendre le « bon sens numérique » est une priorité. Et, quoi de mieux que la famille, l'école et le jeu pour développer une éducation citoyenne numérique à tout âge. C'est tout l'enjeu de ces journées Educnum ! » indique la Présidente du Collectif EDUCNUM et Présidente de la CNIL, Marie-Laure DENIS.

 

« Accueillir les journées EDUCNUM est une belle opportunité pour Poitiers, cela renforce sa position d'acteur incontournable des Edtech. A Poitiers, les nouvelles technologies permettent de faciliter les démarches des habitants avec des services en ligne, mais aussi dans les écoles pour apprendre de manière ludique. Ce développement pose également de nouvelles questions : sur la gestion des données, sur les bons comportements à adopter, pour tous les citoyens notamment les plus jeunes. La sensibilisation à ces enjeux doit viser un large public. Chacun doit prendre conscience de l'importance des enjeux autour du numérique au même titre que l'éducation environnementale » indique le Maire de Poitiers, Alain CLAEYS.

 

Le Collectif EDUCNUM, initié par la CNIL, compte aujourd'hui plus de 70 membres : acteurs de l'éducation, associations familiales, organisations professionnelles du numérique, syndicats, Fondations d'entreprises... ces membres ont tous pour objectif commun de défendre une éducation citoyenne au numérique. Ils ont choisi de rassembler leurs ressources et leurs énergies pour promouvoir, ensemble, cette cause, grâce notamment à leurs réseaux présents sur le territoire et par des actions concrètes de sensibilisation telles que les Journées EDUCNUM. »

Les informations et le programme sur : https://www.educnum.fr

 

Jennifer Elbaz, Vice-présidente de l'An@é

Les sélections


Culture numérique

Le collectif Educnum


La lettre d'informations du 15 août 2019

Brèves de twitts et approche systémique…


Quels sont les types d’échanges via les réseaux sociaux ? Sont-ils dans l’esprit critique ou dans l’esprit de critique ? Instantanéité, événementiel, scoop, partage d’opinions et d’émotions, les médias sociaux nous engagent toujours plus dans cette voie. L’éthique, appelée et invoquée sans cesse peut-elle s’établir sur le temps court, sur la réaction immédiate, sur la manipulation, la déclaration hors du contexte complexe de nos sociétés à l’échelle internationale ? Revenons en cet été finissant – déjà – sur quelques articles et événements marquants.

 

Numérique et éthique : qu’en pensent les jeunes ?

 

Par Dr Mike Cooray, Professor of Practice, Hult International Business School et Dr Rikke Duus, Research Associate and Senior Teaching Fellow, UC sur The conversation. Au cours des dernières années plusieurs pratiques peu éthiques ont été révélées, y compris la saisie et l'utilisation des données des consommateurs, des activités anticoncurrentielles, et des expériences sociales secrètes.

 

Mais que pensent de ce développement les jeunes qui ont grandi avec internet ?

 « La confidentialité et la transparence sont un sujet d'importance critique pour les organismes d'aujourd'hui – à la fois pour ceux qui ont grandi en ligne, et ceux établis. Alors que les GenTech veulent que les organismes soient plus transparents et responsables, 64% pensent aussi qu'ils ne peuvent pas faire grand-chose afin de protéger leurs données. Le suivi en ligne est vu comme une part intégrale de la consommation digitale.

Malgré cela, de plus en plus, la révolte se prépare en dessous de la surface. Les Gentech veulent s'approprier leurs données. Ils les voient comme une marchandise de valeur, qu'ils pensent pouvoir utiliser dans les négociations avec les organisations. 50% d'entre eux partageraient volontiers leurs données avec les entreprises, s'ils obtenaient quelque chose en retour, par exemple une motivation financière. »

https://www.educavox.fr/accueil/breves/technologies-digitales-qu-en-pensent-vraiment-les-jeunes

Vie sociale et vie publique

 

L’opacité des recherches dans le monde technologique peut engendrer des fantasmes les plus fous. L’opacité des intentions du monde économique, par les GAFA notamment, les entreprises, les banques peuvent engendrer de l’hyper protectionnisme, des privations de liberté ou déclencher des révoltes. Comment rattraper le temps perdu et les espaces conquis par un monde numérique qui lui, n’a pas de frontière ?

 

Changer nos modes d’analyse et redonner un sens à la culture politique

 

L’approche systémique par les caractères dynamique, multidimensionnel et multidisciplinaire, définit chaque phénomène comme un système composé d'un ensemble complexe d'interactions

Cécile Dutriaux Doctorante, chaire EPPP, IAE Paris – Sorbonne Business School sur The Conversation. « C’est systémique ! »…. Considérer la systémique comme une simple logique de réseau serait réducteur. Car, une deuxième notion essentielle constitue le socle et même précède dans son essence la théorie systémique. Il s’agit de [sa perspective téléologique]. Cette doctrine des causes finales en effet – contrairement à la vision mécaniste à laquelle nous sommes coutumiers – propose d’expliquer les situations en fonction de leur buts et non en fonction de leur cause. Et, en perspective sociétale, cela change tout. Au lieu de chercher dans le passé des explications sur les raisons d’une situation, on passe sur une logique « résolution de problèmes » en axant le regard et donc, les moyens d’action qui l’accompagne.

 

Appliquer cette logique en politique publique cela semble une évidence. Mais combiner une vision téléologique, tout en tenant compte de l’intégralité des stakeholders, ces multiples « parties prenantes » aux objectifs différents, mais surtout, en tenant compte des rapports et interactions qu’ils entretiennent entre eux demanderait de combiner à la fois vision prospective et une plongée des mains « dans le cambouis ». Articuler les deux, demande de savoir jongler entre « top-down » et « bottom-up », entre théorie et terrain, soit une certaine agilité, qui, jusqu’ici, était peu vue comme l’apanage des politiques publiques, malgré la « mode » de la notion de « gouvernance ». Et c’est bien ainsi que von Bertallanfy entend la systémique : non pas substituer l’un à l’autre mais trouver un moyen de faire coexister les deux. »

https://www.educavox.fr/formation/analyse/la-theorie-systemique-qu-est-ce-que-c-est

La place du politique ne devrait-elle pas être reconsidérée ? Le politique est-il celui qui utilise les brèves de twits ou qui analyse de manière systémique les questions fondamentales de nos sociétés ?

N’est-il pas celui qui intègre dans un contexte de valeurs qui l’ont fait élire, des solutions où chacun peut se retrouver ? Là faut-il bien sûr intégrer le point de vue de chacun et c’est peut-être cela la culture politique. Les citoyens acceptent les évolutions ils en sont même le moteur, et veulent comprendre les enjeux, alors comment les intégrer dans la reformulation politique ?

 

Dans de nombreux lieux se formulent des propositions

Comment vivre en famille à l’heure du numérique ?

Les ateliers du Digital Society Forum « Écrans, parents, enfants », réunissent experts et familles. Partage d’inquiétudes mais aussi de solutions, les parents peuvent s’emparer de ces sujets et avoir quelques réponses à leurs questions.

https://www.educavox.fr/accueil/reportages/comment-vivre-en-famille-a-l-heure-du-numerique

L’enjeu est à présent l'appropriation.

Les prochaines étapes de la ruralité numérique par exemple ? Sébastien Côte : Comment réaliser la promesse de l'accès à l'éducation, à la formation, s'habituer aux nouveaux modes de travail et d'entrepreneuriat permis par le Numérique, s'emparer de la télémédecine dans les déserts médicaux ? Pour schématiser, entre 2005 et 2011 nous étions sur le "pourquoi", depuis 2011 nous travaillons le "comment".

https://www.educavox.fr/alaune/sebastien-cote-l-avenir-s-ecrit-dans-la-ruralite-agile-pas-dans-les-villes-obeses-et-concentrationnaires

Au Campus Ludovia dont le thème cette année est : " Intelligences et représentations du numérique en éducation " là aussi se présenteront des expériences, se dévoileront des outils, se formuleront des propositions.

https://www.educavox.fr/agenda-2/du-20-au-23-aout-2019-ludovia-universite-d-ete-du-numerique-educatif

Entre perte de confiance, perte de repères sociaux et politiques, la meilleure attitude est donc encore et toujours de participer !

Michelle Laurissergues

L'agenda en août


20/23 août 2019 : Ludovia

27/28/29 août: Ruralitic


S'abonner - Se désabonner


Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.