Comment un petit virus agressif change le monde

 

Pour cet édito du 1er mai 2020, je vous propose une suite d’extraits qui en disent beaucoup sur l’inquiétude mais également sur le sérieux et la créativité de toute la communauté éducative. Ce que personne n’avait pu changer radicalement pendant des années, un petit virus invisible et particulièrement agressif est arrivé à accélérer de nombreuses réflexions et innovations... Souhaitons que nous sortions de ces épreuves et que les véritables urgences vitales de notre monde deviennent des priorités…

 

Et si cette période de confinement donnait un coup de fouet au numérique ?

 

Sylvie Storti : On peut voir combien le numérique permet de conserver le lien entre l’école et les familles. Je dirai même que cette phase de confinement va changer les habitudes et générer de nouvelles façons de travailler. Au vu des messages envoyés par les parents, ils se rendent compte du travail structuré diffusé par les enseignant(e)s de maternelle. Les idées ne manquent pas et le suivi est sérieux.

 https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/et-si-cette-periode-de-confinement-donnait-un-coup-de-fouet-au-numerique

Parents et enseignants plus proches et pourtant chacun chez soi !

https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/plus-proches-et-pourtant-chacun-chez-soi

Sylvie Storti : Finalement au bout de ces 5 semaines, enseignants, parents et élèves ont trouvé leur rythme et ont accompagné au mieux leurs enfants.

https://www.educavox.fr/formation/pratiques/au-bout-du-confinement-vers-une-ecole-differente-beaucoup-de-questions-en-suspens

Céline Coulpier, enseignante en primaire dans l'académie de Versailles : son enseignement en temps de confinement. 

Interview réalisé par Jennifer Elbaz : https://www.educavox.fr/accueil/interviews/et-la-distance-dans-tout-ca

Paroles d'élèves confinés

 

Zélie est élève de CE2 ; Elio et Enora sont collégiens en troisième ; Jules et Bastien sont en cinquième. Ils sont dans quatre établissements différents de Toulouse et sa banlieue. Comme tous leurs camarades, ils sont confinés, c’est-à-dire maintenus à la maison. Ils ne vont plus à l’école ou au collège : c’est l’école qui vient à eux depuis quinze jours déjà et jusqu’à la fin des vacances de printemps, toutes zones confondues…au moins. Mais ils ne sont pas en vacances, pas plus que leurs enseignants et Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale a défini pour eux le concept de continuité pédagogique.

Jacques Puyou: https://www.educavox.fr/accueil/interviews/paroles-d-eleves-confines

Comment accompagner l’élève dans son autonomie, comment maintenir son engagement sur du long terme ?

 

Sabrina Caliaros, Dane, Académie de Montpellier : Nous apprenons au fur et à mesure que nous avançons comme nous l’avons décrit, à présent nous pensons cohérence et stabilisation après la phase d’urgence. Il s’agit bien de réfléchir avec les enseignants et les corps d’inspection aux scénarios d’apprentissage avec des objectifs précis, des tâches associées qui soient réalisables à distance sans surcharge cognitive et surtout avec un dispositif de régulation pour suivre les besoins des élèves.

Il s’agit bien d’autonomie des élèves puisque l’apprentissage à distance sollicite de nouvelles formes d’interaction avec les contenus proposés et les tâches associées.

https://www.educavox.fr/accueil/interviews/sabrina-caliaros-comment-accompagner-l-eleve-dans-son-autonomie-comment-maintenir-son-engagement-sur-du-long-terme

La formation à distance, ça marche !

 

Gilles Le Page : Le confinement lié au Covid19 pousse de nombreux organismes de formation à trouver du jour au lendemain des solutions en ligne pour assurer les cours et les formations. La mise en place est souvent désordonnée, sans stratégie définie, et sans compétence sur la pédagogie de la formation à distance.

Cet article vise à partager quelques suggestions issues de l’expérience.

https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/la-formation-a-distance-ca-marche

Et si nous passions de la continuité pédagogique à la continuité éducative ?

 

Michel Pérez : Entre l’école et la maison il manque un lien que les enseignants s’efforcent de maintenir avec les faibles moyens numériques (le plus souvent personnels, qu’ils passent ou non ensuite par un ENT – Espace numérique de travail) dont ils disposent et que les parents s’évertuent à reconstruire en des efforts surhumains et parfois désespérés, tant il est vrai que l’on ne s’improvise pas enseignant, car la pédagogie est un vrai métier.

Force est de constater que ces dispositifs « officiels » ne suffisent pas, car ils se heurtent aux limites  des outils numériques disponibles censés prendre le relai : absence ou insuffisance d’équipement des familles, parfois nombreuses autour d’un unique ordinateur (l’inégalité sociale encore!), recours des enseignants à leur équipement personnel, pas toujours de dernière génération, fragilité des réseaux, saturation des plateformes inutilisables pendant tout le temps nécessaire à aller au bout d’une activité, absence de médiation d’un enseignant et parfois même, activités mal adaptées à un travail solitaire à distance et à l’âge des enfants.

 

On se heurte aujourd’hui à la dure réalité de l’incapacité de l’école à « passer au numérique ».

Le numérique, pour toutes les raisons techniques et pédagogiques que nous venons d’indiquer, ne permet pas d’assurer la « continuité pédagogique » dans les conditions actuelles et nous dirons même dans l’absolu dans le cas d’une rupture durable du lien entre l’école et les apprenants.

https://www.educavox.fr/accueil/debats/a-l-heure-du-covid-19-passons-de-la-continuite-pedagogique-a-la-continuite-educative

La science est là

 

Face à l’épidémie, la science est aux avant-postes. Dans cette période de confinement, la culture scientifique doit aller à la rencontre de tous. C'est pourquoi le Palais de la découverte lance le programme "la science est là". Une offre numérique qui propose de nouveaux rendez-vous et vient renforcer l'offre en ligne.

https://www.educavox.fr/accueil/breves/la-science-est-la-au-palais-de-la-decouverte

Fausses informations, perte de données, la période est plus que propice…

 

Quelques indices pour repérer de fausses informations ou le journal d'un enquêteur confiné

Jean-François Cauche : Certains commencent à trouver le temps long mais les fausses informations sur les réseaux sociaux sont de plus en plus énormes. C'est simple : plus c’est gros, plus ça passe...

Et sincèrement ce n'est pas le moment. Période difficile pour toutes et tous. De nombreuses belles initiatives ont vu le jour. Il faut garder le moral et les fausses informations s'ingénient à vous le renvoyer au fond des chaussettes.

https://www.educavox.fr/accueil/debats/quelques-indices-pour-reperer-de-fausses-informations-ou-le-journal-d-un-enqueteur-confine

Les conseils de la CNIL

 

En cas de recours à des outils (ressources pédagogiques, messageries, applications…) d’acteurs privés, il est indispensable de privilégier ceux qui se conforment aux règles de protection des données.

https://www.educavox.fr/formation/outils/outils-de-la-continuite-pedagogique-les-conseils-de-la-cnil

Vers la fin du confinement ? Beaucoup de questions en suspens

 

On peut se poser cette question : Qu’est-ce que l’on aurait fait sans numérique ?

Jacques Puyou : https://www.educavox.fr/accueil/debats/qu-est-ce-que-l-on-aurait-fait-sans-numerique

Et maintenant… qu’allons-nous faire ?

 

Jacques Cool : Une situation nouvelle demande qu’on cesse de tenter de répéter ce qui ne fonctionnera plus. Il faut consacrer les prochaines semaines et les prochains mois à préparer la rentrée 2020-2021 d’une école qui fonctionnera de façon tout à fait différente. Un modèle hybride qui comportera de l’enseignement à distance et aussi à l’occasion de l’enseignement en classe. Il faut également que l’école se recentre sur les apprentissages essentiels. Il faut cesser d’attendre et préparer l’avenir au lieu de le subir.

https://www.educavox.fr/innovation/didactique/et-maintenant-qu-allons-nous-faire

Nos systèmes d’éducation sauront-ils profiter de l’arrêt causé par la crise sanitaire mondiale qui a bouleversé le quotidien scolaire, se transformeront-ils ?

 

Scolariser, instruire, éduquer : Des écoles en transition

Ninon-Louise LePage : https://www.educavox.fr/innovation/dispositifs/scolariser-instruire-eduquer-des-ecoles-en-transition

Quelle continuité pédagogique dans d’autres régions du monde ?

 

Après la crise, une relative stabilisation

 

Louis Derrac : Il y a eu les formidables dynamiques de partages entre enseignants, sur les réseaux sociaux (des groupes Facebook, des comptes Twitter), les blogs et par le biais des collectifs d’enseignants. La mobilisation des acteurs publics et privés. Les conseils aux parents paniqués qui se sont multipliés. Et les choses se sont, toutes proportions gardées, stabilisées.

https://www.educavox.fr/alaune/revue-de-presse-internationale-sur-la-continuite-pedagogique-2

Les injonctions selon les pays :

https://louisderrac.com/2020/04/29/les-injonctions-de-la-continuite-pedagogique-selon-les-pays/

Le changement est en chacun de nous !

 

Nous nous trouvons toutes et tous coupé(e)s du monde, et devons réinventer au quotidien une vie intérieure pour supporter cette crise sanitaire. C'est peut-être là le début de la sagesse. Deviendrons-nous alors des Sapiens-Sapiens, des Humains sages qui comprendront enfin que les grandes mutations à venir commencent par cette prise de conscience.

Si nous n'effectuons pas ce basculement intérieur, nous continuerons à reproduire les mêmes erreurs.

Bien sûr, nous avions toutes et tous confusément conscience que le monde d'avant courait à sa perte, mais nous ne savions pas comment arrêter cette machine devenue folle. Le virus nous a amenés malgré nous à reconsidérer nos existences.

Patrick Figeac : https://www.educavox.fr/chroniques-de-figeac/le-changement-est-en-chacun-de-nous

Michelle Laurissergues

Les sélections du mois


Société

Ressources